quinta-feira, 25 de março de 2010

Jules Etier e as primeiras fotografias de Macau


Vue prise de Macao - Jules Alphonse Eugène ITIER - 1844
Daguerréotypie - H. 17 x L. 21 cm - Inv. 90.7683.31


La Grande Pagode de la ville chinoise de Macao - Juillet 1844 - Jules Alphonse Eugène ITIER
Daguerréotypie - H. 17 x L. 21 cm


Fotografias de Jules Itier do Musée Français de la Photographie: "Voyage d'un daguerréotypiste amateur"

«13 août [1844]. L'ancre tombe, nous sommes devant Macao et, à quatre encablures de nous, se balance la frégate la Cléopâtre, montée par le commandant Cécille».
«18 et 19 octobre. J'ai consacré ces deux journées à prendre au daguerréotype les points de vue les plus remarquables de Macao ; les passans se sont prêtés de la meilleure grâce du monde à toutes mes exigences et plusieurs Chinois ont consenti à poser; mais il fallait leur montrer l'intérieur de l'instrument, ainsi que l'objet reflété sur le verre dépoli; c'étaient alors des exclamations de surprise, et des rires qui n'avaient point de terme.»
« 28 octobre. J'ai employé ma journée à prendre au daguerréotype les divers points de vue qu'offrent Macao et ses environs ; les quais de Praja-Grande, la grande pagode, le port intérieur, les rues du Bazar m'ont offert d'intéressants sujets. Aujourd'hui encore j'ai trouvé des Chinois complaisants qui consentaient à former des groupes immobiles , à la condition de voir d'abord l'image reflétée sur le verre dépoli ; leur étonnement n'avait, d'ailleurs, rien de bien profond , c'était plutôt cette vague curiosité qu'éprouvent les enfants à la vue d'un objet nouveau ; c'est qu'il est bien des sujets qui n'étonnent que les savants, que les esprits méditatifs, et les phénomènes du daguerréotype sont dans cette catégorie».
Jules Etier. Journal d'un voyage en Chine en 1843, 1844, 1845, 1846, Volume 1
Jules Alphonse Eugène Itier, geólogo e funcionário da alfândega francesa, nomeado em 1843 chefe da missão comercial na China, Índia e Oceânia, é autor das primeiras fotografias feitas por um ocidental em Macau. Chegou a Macau a 13 de Agosto de 1844 e, como fotógrafo amador, registou a cerimónia de assinatura do tratado sino-francês (Tratado de Whampoa, em 24 de Outubro de 1844) e fotografou a cidade, as ruas do Bazar, a Praia Grande, o Porto Interior, o templo de A-Má.

2 comentários:

lusásias disse...

Amável concessão dos deuses a descoberta deste blogue "lusásico".
Tudo é bonito e esclarecedor: notas históricas, fotos, pinturas, poemas... Até transpira serenidade zen...:)

MJ disse...

Obrigada.